Aller au contenu principal
Accueil / Mediathèque / Les publications et documentations du ministère / Textes Juridiques / Centre d’Ecoute d’Information et d’Orientation pour Enfants en Situation Difficile

Centre d’Ecoute d’Information et d’Orientation pour Enfants en Situation Difficile

 

  1. INTRODUCTION

Le Centre d’Ecoute d’Information et d’Orientation pour Enfants en Situation Difficile, « GINDDI » a été créé en  2003 et rattaché au Ministère de la femme de la Famille, du Genre et de la protection des enfants

Le centre  de par   ses missions contribue à la bonne intégration des enfants en situation de vulnérabilité dans la vie familiale et sociale.

 Cette structure, de par ses réalisations, est aujourd’hui l’un des plus pertinents instruments d’opérationnalisation de la politique du gouvernement pour la prise en charge de l’enfant en situation de vulnérabilité.

  1. MISSIONS.
  • Contribuer au retrait et à la réinsertion des enfants en situation de maltraitance
  • Assister les jeunes filles victimes  d’abus et de maltraitance;
  • Assurer la promotion de la ligne d’assistance dans le système national  de protection
  • Contribuer à la promotion de l’éducation alternative des enfants non scolarisées ou déscolarisées
  • Apporter une assistance sociale et médicale aux enfants en situation de vulnérabilité
  • Sensibiliser les adolescents/jeunes en santé sexuelle et reproductive.
  1. CIBLES

Il s’agit de :

  • Enfants mendiants/ Enfants talibés
  • Enfants orphelins
  • Enfants guide
  • Enfants en rupture avec la famille
  • Jeunes  filles victimes de maltraitance ou d’abus sexuels
  • Jeunes filles non scolarisés ou déscolarisés
  • LES SERVICES OFFERTS
  • Accueil, écoute, hébergement;
  • Signalement 116 (numéro vert);
  • Actions et maraudes de nuit; (sensibilisation, retrait)
  • Recherche  et retour en famille;
  • Référencement et orientation;
  • Médiation familiale;
  • Prise en charge éducative et psychosociale;
  • Formation des jeunes filles déscolarisées
  • Prise en charge médicale
  • Suivi
  1. STRATEGIES AVANCEES
  • Interventions lors des grands évènements religieux et culturels
  • Organisation des journées de mobilisations sociales
  1. COMPOSANTES STRUCTURANTES DU CENTRE

6.1 : Les services administratifs

  • La direction : Elle est gérée par une directrice qui assure la responsabilité administrative et morale du service.
  • Service gestion:Il est géré par un gestionnaire qui exécute les dépenses.
  • Service Comptable des matières : Ce service est géré par un comptable matière qui assure la réception et veille sur la consommation et l’utilisation.
  • Les Bureaux :

            -  Le secrétariat

            - Bureau base de données

            - Bureau actions de rue et encadrement des pensionnaires

           -  Bureau sécurité

La ligne verte 116

Le numéro vert au sein du Centre est un outil technique d’informations et de communication à distance qui permet à toute personne (majeure ou mineure) :

  • de signaler les actes de maltraitante et toutes les formes d’abus et d’exploitations contre les enfants ;
  • de solliciter une aide ou assistance ;
  • de dénoncer les faits et les actes de violences à l’encontre des enfants.
  • de signaler les actes de maltraitante et toutes les formes d’abus et d’exploitations contre les enfants ;
  • de solliciter une aide ou assistance ;
  • de dénoncer les faits et les actes de violences à l’encontre des enfants.

L’espace hébergementgarçons

D’une capacité 120 lits, elle facilite le séjour provisoire des pensionnaires en rupture familiale en leur offrant un cadre accueillant et sécurisant pour une bonne réintégration familiale et sociale.

L’espace hébergement Filles / Maakanu jigueni

D’une capacité de 12 lits, elle constitue un lieu de refuge pour les jeunes filles victimes de violences (viols, pratiques socioculturelles néfastes, abus sexuels etc.). Elle permet également de lutter contre la stigmatisation des victimes.

L’espace appui conseil médiation

Animée par des travailleurs sociaux, cette cellule aide à la reconstruction de la personnalité des victimes, en renforçant l’estime de soi et l’espoir pour un nouveau départ dans la vie.

SECTION FORMATION

Elle a pour objectif la prise en charge des jeunes filles déscolarisées et/ou en situation socioéconomique précaire. Ainsi, deux sections de formations en Coupe/Couture et Restauration sont ouvertes pour les jeunes filles pour une durée de deux(2) ans

 

 

Pièce(s) jointe(s):