Aller au contenu principal

Le ministère

Accueil / Le Ministre / Les Directions

 

Les Directions


Les Directions

Le Ministère de la Femme, de la Famille et du Genre comprend les directions suivantes :

  • la Direction de la Famille et de la Protection des groupes vulnérables ;
  • la Direction des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin ;
  • la Direction de l’Equité et de l’Egalité de Genre ;
  • la Direction d’évaluation des Projets ;
  • la Direction de la Promotion des Droits et de la Protection des Enfants ;
  • la Direction de l’Administration générale et de l’Equipement.

Direction de la Famille et de la Protection des groupes vulnérables (DF/PGV)

La Direction de la Famille et de la Protection des groupes vulnérables   a pour missions :

  • d’élaborer et de mettre en œuvre la politique familiale en lien avec les autres départements ;
  • d’améliorer les conditions sociales, économiques et culturelles des familles ;
  • de protéger les droits des groupes vulnérables ;
  • de vulgariser les droits de la femme ;
  • de mettre en œuvre les recommandations de l’examen périodique universel relatives aux droits de la femme ;
  • de promouvoir les droits des entités de la famille;
  • d’assurer la conception, l’élaboration, la mise en œuvre et la coordination des activités inscrites dans les différents plans d’actions nationaux pour la promotion de l’abandon des violations des droits humains ;
  • d’élaborer et de mettre en œuvre des projets et programmes en faveur de la famille et des groupes vulnérables.

La Direction de la Famille et de la protection des groupes vulnérables comprend :

  • la division des Politiques et Stratégies de développement desFamilles ;
  • la division de la Protection des Groupes vulnérables ;
  • la division de la Planification / Suivi-évaluation ;
  • le Bureau Administratif et Financier.

La Direction de la Famille et de la Protection des groupes vulnérables est placée sous l’autorité d’un Directeur nommé par décret parmi les agents de l’Etat de la hiérarchie A ou assimilée.


Direction des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin (DOFEF)

La Direction des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin est chargée :

  • d’élaborer et de mettre en œuvre la stratégie de développement de l’entreprenariat féminin ;
  • de mener des études sur les caractéristiques et le profil de la femme chef d’entreprise et de l’entreprenariat féminin ;
  • de mettre en place une banque de données sur l’entreprenariat, de consolider le système d’informations sur les organisations féminines et d’assurer leur coordination ;
  • d’élaborer un guide et des outils de promotion de l’entreprenariat féminin afin d’appuyer le développement du secteur;
  • de promouvoir les initiatives des femmes par la création d’activités génératrices de revenus ;
  • de coordonnerles projets et programmes en faveur des organisations féminines.

La Direction des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin comprend :

  • la Division de la Promotion de l’entreprenariat féminin ;
  • la Division de la Protection économique et sociale de la femme ;
  • la Divisionde l’encadrement et l’assistance aux organisations féminines ;
  • le Bureau administratif et financier.

La Direction des Organisations féminines et de l’Entreprenariat féminin est placée sous l’autorité d’un Directeur nommé par décret parmi les agents de l’Etat de la hiérarchie A ou assimilée


Direction de l’Equité et de l’Egalité de Genre (DEEG)

La Direction de l’Equité et de l’Egalité de Genre a pour missions :

  • d’élaborer et mettre en œuvre les politiques pour l’égalité et l’équité entre les sexes ;
  • de veiller à l’intégration du genre dans les politiques et programmes sectoriels ;
  • de développer un partenariat dynamique avec les acteurs publics et privés, ainsi que la société civile ;
  • de coordonner l’élaboration du cadre d’actions annuel de toutes les parties prenantes ;
  • de mettre en place une base de données sur la situation des hommes et des femmes dans les différents secteurs ;
  • d’élaborer et mettre en œuvre un plan de communicationde la Stratégie nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre (SNEEG) ;
  • de coordonner l’élaboration des rapports sur l’équité et l’égalité de genre.

La Direction de l’Equité et de l’Egalité de Genre comprend :

la Division de la Promotion de l’égalité des sexes ;

la Division des Etudes de la planification et du suivi des politiques de Genre ;

la Division de la Formation en Genre ;

la Division administrative et financière.

La Direction de l’Equité et de l’Egalité de Genre est placée sous l’autorité d’un Directeur nommé par décret parmi les agents de l’Etat de la hiérarchie A ou assimilée


Direction d’Evaluation des Projets (DEP)

La Direction d’Evaluation des Projets est chargée :

  • d’apporter aux femmes entrepreneures et aux organisations de femmes un appui technique dans la formulation de plans d’affaires et de projets ainsi que la recherche de financement ;
  • de coordonner l’élaboration et l’étude de nouveaux projets/programmes de développement ;
  • d’évaluer la faisabilité et la pertinence de tout projet de femmes à soumettre au ministère pour financement ;
  • de procéder à des études et enquêtes sociales pouranalyser et évaluer l’impact des projets sociaux des femmes financés par le ministère ;
  • d’assurer et d’organiser la participation du ministère aux foires et salons nationaux et internationaux ;
  • de coordonner l’élaboration du rapport sur le financement des projets des femmes.

La Direction d’Evaluation des Projets comprend :

  • la Division d’Etudes et Suivi- Evaluation ;
  • la Divisionde la Coopération et du Partenariat ;
  • le Bureau Administratif et Financier.

La Direction d’Evaluation des Projets est placée sous l’autorité d’un Directeur nommé par décret parmi les agents de l’Etat de la hiérarchie A ou assimilée.


Direction de la Promotion des droits et de la protection des Enfants (DPDPE)

La Direction de la Promotion des droits et de la protection des Enfants a pour missions :

  • de coordonner et d’assurer le suivi de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Protection de l’Enfant, en relation avec les ministères concernés ;
  • de capitaliser les interventions des acteurs étatiques et non étatiques en faveur de la promotion des droits et de la protection des enfants et veiller à l’alignement de leurs projets et programmesà la Stratégie Nationale de Protection de l’Enfant ;
  • d’assurer le renforcement des capacités des professionnels et des acteurs communautaires intervenant dans la prise en charge des enfants en situation de vulnérabilité ;
  • d’élaborer des programmes pertinents de renforcement de la protection de l’enfance ;
  • de superviser la mise en œuvre des projets et programmes de lutte contre l’exploitation des enfants par la mendicité ;
  • de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et d’apprentissage des enfants dans les daaras et autres structures non formelles ;
  • de veiller à l’harmonisation de la législation nationale avec les instruments juridiques internationaux et régionaux en faveur de l’Enfant ratifiés notamment la Convention internationale des Droits de l’Enfant et la Charte Africaine des Droits et du Bien – être de l’Enfant ;
  • de veiller à l’application des lois et règlements en faveur des enfants ;
  • de développer des stratégies d’engagement et de participation de la communauté en vue de l’émergence d’un environnement social favorable au respect des droits des enfants ;
  • de veiller à la commémoration des évènements spéciaux dédiés à l’enfant ;
  • de promouvoir la participation des enfants dans tous les processus politiques et de prise de décisions les concernant ;
  • de mener des études et recherches pour une meilleure connaissance de la situation des enfants ;
  • de veiller à la mise en place et la fonctionnalité d’un système d’information général sur toutes les problématiques de protection des enfants ;
  • de produire des rapports périodique et de performance, y compris sur l’état d’avancement des instruments juridiques internationaux de protection des enfants ratifiées par le Sénégal.

La Direction de la Promotion des droits et de la protection des Enfants   comprend :

  • la Division du partenariat et des relations extérieures ;
  • la Division des études et programmes ;
  • la Division de la protection, de la participation et de la promotion des enfants ;
  • le Bureau administratif et financier.

La Direction de la Promotion des droits et de la protection des Enfants   est placée sous l’autorité d’un Directeur nommé par décret parmi les agents de l’Etat de la hiérarchie A ou assimilée.


Direction de l’Administration générale et de l’Equipement (DAGE)

La Direction de l’Administration générale et de l’Equipement (DAGE) a pour mission d’assurer l’administration et la gestion du personnel, des crédits et du matériel.

Elle est chargée :

  • de préparer et d’exécuter en rapport avec les directions et les autres administrationsle projet de budget du ministère ;
  • de gérer l’ensemble du personnel, des biens mobiliers et immobiliers du ministère ;
  • de participer à la préparation du document de programmation pluriannuelle des dépenses (DPPD) ;
  • de veiller à la mise en œuvre de la politique de valorisation des ressources humaines sur le plan de la formation continue, du perfectionnement et de la gestion des carrières.

La Direction de l’Administration générale et de l’Equipement comprend :

  • la division budgétaire et financière ;
  • la division du matériel et de l’équipement ;
  • la division des ressources humaines.

La Direction de l’Administration générale et de l’Equipement est dirigée par un Directeur nommé par décret parmi les agents de l’Etat de la hiérarchie A ou assimilée.